Selon Momar Seyni Ndiaye, il y a des relents politiques évidents dans l’affaire Khalifa Sall

Momar Seyni Ndiaye ne s’y trompe pas. Le procès de Khalifa Sall, même s’il se fonde sur des actes de gestion incriminés par l’Inspection générale d’État, a de forts relents politiques. C’est ce que l’analyste politique a suggéré, sur la Rfm, dans l’émission Remue-ménage.

Selon le journaliste, les questions de fond sur l’utilisation des 1,8 milliard de francs Cfa de la Caisse d’avance de la Mairie de Dakar par Khalifa Sall ne devraient pas empêcher de s’interroger sur les soubassements politiques qui entourent la traduction du député-maire de Dakar devant la justice.

Selon Momar Seyni Ndiaye, la singularité de Khalifa Sall dans cette procédure alors que des responsables de l’Apr avaient été incriminés par les corps de contrôle, le temporalité de l’action judiciaire ainsi que le rejet systématique de tous les recours introduits par Khalifa Sall sont de nature à laisser croire qu’il y a des dessous politiques dans ce qu’est en train de vivre le maire de Dakar.

METRODAKAR

A propos de rédaction 578 Articles
votre site d'informations générale dans le Sénégal et a l'international m/m Disponible pour toute information, vos publicités et couverture de vos événements Siège: Route 28 Touba Mosquée Téléphone: 778673884 / 767404022 Email: desk.sene24@gmail.com vous informer est notre devoir et votre droit

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*